Comment bien attacher son vélo fixie

4
Commentaires (laissez le votre !)

Parisien habitant des grandes villes comme des campagnes, aucun n’échappe au fléau des vols de vélos. Les chiffrages officiels déplorent le vol de 1/6 des vélos achetés. Bien plus qu’un automatisme forcé ou un excès de prudence, bien attacher son vélo ou fixie est devenu obligatoire du moins si l’on souhaite le retrouver à  sa place au retour. La sûreté de votre vélo passe par des gestes simples : ne pas laisser votre vélo trainer n’importe où, choisir un bon système antivol et adopter quelques reflex incontournables.
Halte aux vols de vélos !  Découvrez comment bien attacher votre vélo fixie.

attacher-son-vélo

Bien choisir son parking pour vélo

La clé c’est de toujours opter pour un point d’ancrage bien solide. Les poubelles et les grilles de toutes sortes sont donc à proscrire. Pour bien attacher votre vélo, préférez les parkings dédiés les arceaux vélos, barreaux ou à défaut les poteaux épais et les barrières solide. Choisissez un emplacement  fréquenté avec des passants et de nombreux vélos à côtés, de quoi peut être découragé les voleurs. Il vaut mieux toujours garder son vélo à portée de vue Éviter les lieux déserts et peu visibles. Préférez donc les grandes avenues aux sombres ruelles. de préférence l’installer bien en sécurité à la maison durant la nuit.

Acheter le meilleur antivol

En termes d’antivol efficace, la règle d’or est d’éviter les câblages et les chaînes de petites diamètres. Les cadenas en U sont les meilleurs pour bien attacher un pignon fixe. Ces modèles sont réputés pour être extrêmement résistants. Optez toutefois pour un U peu encombrant pour le voyage. Mieux vaut ne pas lésiner sur le prix surtout si on considère la marge entre l’investissement dans un antivol par rapport au rachat d’un vélo neuf.

illus-attacher-son-fixie

Technique pour attacher son antivol

Il reste à préciser que sans les bonnes tactiques pour bien l’attacher, un antivol ne vaudra pas plus qu’un accessoire pour la déco. Rien ne vaut un utilisateur bien informé. Pour bien sécuriser votre pignon fixe, commencez par attacher le cadre sans oublier de fixer la roue qui va avec. De la sorte il n’y aura pas moyen pour un voleur de séparer la roue de son cadre. Si la roue avant est amovible, équipez-vous d’écrous antivol. ne surtout pas laissé traîner  l’antivol par terre ou sur un rebord. deviens très facile a briser avec une masse.

Les conseils du pro

Il semble que les vélos font plus d’envieux que tout autre moyen de transport. Aussi un cycliste prudent ne laisse aucune marge pour l’imprudence. Une petite course de 5 minutes ? Attachez votre pignon fixe, il en faut moins de deux pour le perdre peut être définitivement. A noter que les emplacements clos ou dits « privés » sont les principaux repères des voleurs de vélos.
Comme on n’est jamais assez prudent, deux antivols valent toujours mieux qu’un : un U et pourquoi pas une chaîne solide pour bien fixer le tout. Dans ce cas, vous devez prévoir un sac spécifique pour mettre vos deux antivols.

Autres articles sur le même thème

Comment alléger son vélo fixie ou single speed ?

4
Commentaires (laissez le votre !)

Le pignon fixe est par définition un vélo dépourvu de tout accessoire superflu. Dans cette optique il est souvent léger mais si vous décidez d’accroitre ses performances en enlevant les derniers kilos superflus, fixie love passe en revu toutes les solutions pour gagner quelques grammes afin d’alléger votre vélo.

1-LE CADRE (sans la fourche)

3 options de cadre se présentent alors, nous allons les énumérer par ordre du plus lourd au moins lourd…

(1) L’acier* (1050g<2500g) est bien entendu le plus lourd car sa densité est la plus importante*, il existe cependant des techniques (BUTTED) qui consistent à varier l’épaisseur de l’acier pour alléger les cadres (extrémités du tube plus épaisses pour conserver la rigidité et centre plus fin pour le poids).

(2) l’aluminium* (950<1900g) qui est l’option la plus utilisée actuellement, on gagne effectivement quelques grammes.

(3) carbone* (850g<1700g) , un choix intéressant pour alléger votre monture tout comme le titane d’ailleurs qui n’est pas encore utilisé pour un fixie à ma connaissance.

*pour info sur la densité des métaux  Aluminium 2,7 /Acier 7,5 8,2 (fer+carbone) / Carbone 2,3 / Titane 4,5

POUR INFO LA DENSITÉ DES MÉTAUX EST BIEN SUR UNE INFORMATION IMPORTANTE, MAIS SACHEZ QUE LA QUANTITÉ DE MATÉRIAUX ET LE FACTEUR SOLIDITÉ SONT A PRENDRE EN CONSIDÉRATION, car plus un matériaux est solide et plus l’épaisseur sera fine et donc le poids réduit. Pour exemple le titane est très résistant, en utilisant peu de matières on obtient donc des cadres légers et solides.

2-ROUE

Nous attaquons ensuite le deuxième gros poste poids que sont les roues. Pour des roues légères préférez des roues à rayons. Nous nous concentrerons ensuite sur deux facteurs, la hauteur de la jante et le nombre de rayons. Comme vous vous en doutez plus la jante est épaisse et haute plus la roue pèse lourd. Si vous vous limitez à une utilisation sur route, évitez les jantes de 10 cm de haut ( je sais c’est joli) par contre je vous conseille vivement de garder une jante à double parois car vous ne gagnerez pas énormément en poids mais vous aurez certainement une roue très fragile. La seconde option est de limiter le nombre de rayons, encore une fois attention si l’on peut se permettre d’alléger les rayons à l’avant, il est fortement conseillé d’en conserver un maximum à l’arrière pour éviter la perte d’énergie dû à une trop  grande déformation de la roue à l’effort. Certaines techniques de tressage des rayons permettent également de diminuer le nombre de rayons. Pour finir vous pouvez également gagner quelques grammes sur vos pneumatiques, le poids de la roue peut effectivement être alléger par exemple en choisissant un pneu fin de type route à l’avant et uniquement un pneu renforcé pour les skids à l’arrière.

3-LA FOURCHE

Le plus simple pour alléger sa fourche est de la changer si vous avez opté pour un cadre acier, vous pouvez opter pour une fourche alu ou carbone. En fourche alu vous ne pouvez que  passer à une fourche carbone qui est de plus en plus abordable. Une autre technique extrême, consiste à percer des trous de petit diamètre, le long de la fourche. Ces trous doivent être espacés au minimum de 10 cm. Ceci est totalement proscrit si vous avez un ride agressif ou si vous pratiquez le street.

4-le GUIDON

Privilégiez les guidons en alu qui sont maintenant très légers. Vous pouvez également procéder au recoupage, c’est une bonne solution pour gagner quelques grammes.

5-FREINS

A vos risques et périls mais si ce n’est déjà pas fait, le retrait des freins peut faire gagner quelques grammes supplémentaires.

6-PEDALES PLATEAU ET PEDALIER

Optez pour des manivelles creuses qui offrent maintenant des pédaliers légers tout en restant solide et rigide. Si vous possédez des manivelles en alu vous pouvez tester le perçage mais évitez l’effet passoire, en fixie elles sont soumises à rude épreuve. Pour les pédales privilégiez les modèles compacts en alu mais à noter que les pédales plastiques (nylon) type BMX sont en fait très résistantes et malgré leur taille plutôt légères. Enfin optez pour un plateau épuré type STRONGLIGHT Corona  ou pista.

7-LA SELLE

On peut gagner du poids grâce à une selle profilée de type route, dernièrement j’ai même vu une selle en carbone de 100g seulement. Vous avez la possibilité de couper la tige de selle si votre position ne change pas retirez la partie inutile. Conservez 10 cm au minimum.


En suivant quelques conseils de cette liste non exhaustive j’ai fait passer mon fixie de 11kg à 8 kg…

Autre article sur le même thème