Un fixie c’est quoi ??

5
Commentaires (laissez le votre !)

un fixie pignon fixe single speed

Donc vous l’avez compris le pignon fixe ou fixie a le pignon rivé à la roue et ne possède pas de roue libre (cassette). Vous me direz quel intérêt de ne pas avoir de vitesses, de roue libre et encore pire de freins… C’est là que la magie du fixie opère… dès les premiers tours de roues vous vous trouvez littéralement entrainé par le vélo, les jambes une fois lancées se laissent entrainer par le pédalage. Ainsi initiée, la sensation de vitesse se fait très rapidement ressentir et l’adrénaline monte graduellement lors des phases de ralentissement pas forcément maitrisées au début. Vous pédalez vite et fort et pouvez également rouler en arrière.

Pour le freinage n’importe quel utilisateur soucieux de votre santé vous conseillera de garder vos deux freins pour les freinages d’urgence, au début du moins… Par la suite vous pourrez enlever le frein arrière et lors d’une maîtrise totale de l’engin et dans le cadre d’une utilisation raisonnée, vous pourrez supprimer tout type de freinage. Il existe une seule façon de ralentir le vélo une fois les freins supprimés, en bloquant la rotation des pédales. Soit en créant une résistance sur celle-ci, soit en bloquant énergiquement la rotation de la roue en créant une opposition et cela se termine par un dérapage appelé SKID un effet de style qui fait la différence en fixie.

skid fixie noir

Les autres aspects importants du fixie sont le style et l’esthétique. Ces lignes doivent être pures et son cadre allégé. Il est débarrassé de tout accessoire superflu dans un soucis de légèreté bien sûr… mais surtout pour mettre en avant la simplicité et la beauté d’une mécanique simple mais efficace.

Personnalisable à souhait, les fixies ressemblent à leurs propriétaires les vélos sont achetés complets ou montés sur des cadres vintages ou retapés. Les selles sont colorées ou rétro, les guidons peuvent être droits (type vtt), courbés (type route) ou BMX…

choix de fixie

Le style du pignon fixe diffère également selon l’utilisation que l’on en fait. Les vélos de coursiers sont souvent des conversions de cadre de course très compacts pour faciliter le slalom dans la circulation des grandes villes.

coursier fixie messenger

Les fixies typés piste reprennent les codes des vélos des pistards (cyclistes de piste). Ces vélos recherchent la légèreté, les cadres sont souvent inclinés vers l’avant pour la vitesse, la pénétration dans l’air. Les roues sont souvent pleines (lenticulaire) ou à bâtons et équipées de BOYAU. Au final ces vélos sont tout de même tout particulièrement destinés à la piste et aux courses de Keirin au Japon.

pistard vélo de piste

Le fixie est également utilisé pour réaliser des figures tout comme un BMX car le pignon permet de rouler en arrière et donc de réaliser certaines figures de flat (freestyle en milieu urbain). Ces vélos sont plus robustes et souvent modernes.

fixie street

Une autre discipline fixie, le bike polo, une version urbaine du vélo-polo. Le bike-polo lui s’exerce sur un terrain dur, c’est une pratique courante aux États-Unis depuis les années 2000. Le fixie est le vélo idéal, c’est un vélo compact donc très maniable et son pignon fixe lui permet de rouler en arrière et de tenir en équilibre car dans la pratique du bike polo, il est interdit de poser le pied à terre pour jouer la balle. Les roues peuvent elles aussi être misent à contribution pour jouer la balle.

fixie bike polo

Certains préféreront récupérer un vieux cadre chiné dans une brocante ou qui dormait dans une vieille cave, pour une conversion rétro en gardant l’esprit d’origine du vélo.

Pour reconnaitre un fixie concentrez vous sur la chaîne du vélo, si vous ne voyez pas de dérailleur mais uniquement une ligne de chaîne pure du pignon à la roue, il s’agit certainement d’un pignon fixe. Une précision tout de même un autre type de vélo le single speed peut prêter à confusion, c’est en fait le même type de vélo avec un pignon unique qui a conservé sa roue libre, il conserve donc ses freins.

5
Commentaires
 pour “Un fixie c’est quoi ??”

  1. et pour les montées? c’est pas trop difficile sans les vitesses? car moi dans ma ville il y a la ville basse et la ville haute :)

  2. Evidemment, le pignon fixe n’est pas un système avantageux pour les côtes. Néanmoins le physique et le mentale y jouent pour beaucoup. De même, il y a lieu de définir le ratio pignon/pédalier qui convienne le mieux à l’utilisateur dans son environnement. Enfin, les moyeux flip/flop permettent d’obtenir 2 configurations: pignon fixe, ou pignon à roue libre. Ainsi dans la 2nd configuration, le cycliste aborde plus aisément les montées.

  3. Les montées ne sont pas trop un problème, au contraire car avec les sangles sur les pédales (pour les fixies, pas les singlespeeds) on tire également un peu avec les jambes, on ne fait pas que pousser. De plus un fixie est plus léger qu’un vélo normal, le mien fait à peine 8kg, rien à voir avec un pavé comme le vélib ou un vtt.
    Par contre, ce sont les descentes qu’il faut envisager avec prudence, bloquer la roue arrière en skid en se penchant dans la descente est impressionnant au début…

  4. un bon compromis 40×18 avec ce braquet je monte du 5et 6% pendant 8klms

  5. Et pour les coaster hubs? Pas de freins visibles, une seule vitesse… Seules différences: Le hub est souvent un peu plus gros et un bras est accroché au cadre du vélo…

Vous aussi laissez votre commentaire !