Monter son fixie ETAPE 2 : Repeindre son cadre de vélo téchnique maison

23
Commentaires (laissez le votre !)

A priori, repeindre son cadre de vélo paraît être une tâche relativement abordable. Pourtant, quelques démarches s’avèrent nécessaires, voire même indispensables pour parfaire le résultat.

peinture cadre vélo

1- Préparation du matériel et de l’espace de travail

D’abord, il est essentiel d’accommoder votre plan de travail afin qu’il soit le plus «sain» possible ; c’est-à-dire aéré, propre et de préférence sans poussière. Par ailleurs veillez à porter gants et masque pour vous assurer une protection maximale contre les effets nocifs des différents produits à appliquer.

D’une manière générale les outils essentiels à réunir sont: l’apprêt 1 à 2 bombes entre 5 et 15 euros, la peinture idem 1 à 2 bombes entre 5 et 15 euros, le vernis 1/2 bombes et de 5 à 10 euros et enfin des papiers de verre dont la taille des grains s’adaptera à la nature du ponçage à effectuer.

Évidemment, et selon le goût de chacun, l’on peut être amené à utiliser d’autres matériels tels que décapants, traceurs, diluants etc … car incontestablement, bien que les principes de base restent les mêmes, les finitions sont tout à fait personnalisables.

2- Préparation du cadre fixie à la peinture

Tout d’abord pour ceux qui ont utilisé la méthode chimique pour le décapage, il faut impérativement rincer au solvant dégraissant le cadre avant peinture, et attention qu’il n’en reste pas à l’intérieur ! Utilisez un papier de finition très fin à l’eau (400) pour frotter le cadre et appliquez de l’Ajax en poudre pour une finition parfaite ! Sachant que la phase qu’il faut le plus respecter c’est celle de l’application de l’apprêt, c’est elle qui détermine la finition de la peinture.

Avant le passage au gros du travail,  nous vous conseillons de suspendre le cadre ce qui rendra le travail plus pratique et vous permettra d’en finir avec les risques de fausses manipulations qui pourront entacher la peinture.

peindre son cadre préparation

Maintenant, vous voilà armés et prêts à mettre la main à la pâte ou plutôt à la peinture ! N’oubliez pas de vous assurer qu’aucune poussière flottante n’est dans l’air car celle-ci pourrait atterrir sur la peinture fraîche et gâcher votre travail.

La première étape consiste en l’application de la première couche d’apprêt. Nous avons utilisé de la montana que vous pourrez acheter sur allcity.fr un site très connu des graffeurs. Au besoin, l’apprêt peut être additionné à du diluant ou à du durcisseur. La meilleure façon de pulvériser  la peinture avec des bombes est de la tenir à environ 30 cm et de faire de grand passage lent en appuyant doucement sur le pulvérisateur. Ne surtout pas pulvériser en direct pour éviter les coulures, attendre 30 min avant la seconde couche et vous pouvez poncer (grain 400) s’il y a des gouttes ou des coulures entre les deux couches d’apprêt. Pour finir passez la main à la recherche de parties rugueuses et poncez ces imperfections.

bombe de peinture montana fixie

3-Peinture du cadre fixie

Deuxième étape: la peinture proprement dite. Vous aurez le choix entre la peinture pour carrosserie polyuréthane ou epoxy. Le choix de couleurs déterminera le type de peinture à apposer en premier, mais il est recommandé de toujours commencer par les couleurs plus claires. Pour info les couleurs métalliques et dorées mettent plus de temps à sécher et sont plus difficile à poser. Pour commencer bien lire les instructions de la bombe de peinture (elles sont souvent très utiles). Là encore patience et minutie resteront vos mots d’ordre car pour un résultat lisse et non chargé vous devrez respecter un temps de pause avant de réaliser la deuxième couche. Une fois que vous serez satisfaits, laissez le cadre sécher à l’air libre. Bien des fois une nuit entière est nécessaire en fonction du type de peinture utilisé et de l’humidité ambiante.

La troisième étape est le vernissage qui contribuera à fixer définitivement la peinture tout en rajoutant de l’esthétique à votre œuvre. Parfois une pose d’apprêt de finition – de type Montana industriel galvanisé – est envisageable avant cette pénultième démarche. Les types de vernis les plus utilisés sont ceux du type Montana 94 (MTN94). La quatrième étape et non des moindres est le ponçage final au papier verre à l’eau très fin. Elle vous garantira une surface lisse, agréable à l’œil et au toucher.

Tout compte fait, tous ces petits détails auront été les éléments clés d’une peinture réussie et bien sûr, la créativité fera la différence.

Un prochain poste vous permettra de pousser un peu plus loin la personnalisation de votre fixie.

Autres articles sur le même thème